Saga émirienne de Carole, ancienne bénévole de notre association :  "Les chats libres proposés


Les chats les plus sociables nourris par Carole sont placés en famille d’accueil avant d’être proposés à l’adoption.

Trouver des familles d’accueil (FA) et des adoptants aux Emirats est très difficile. Le maître mot est la débrouillardise, les groupes Facebook et les journées d’adoption chez les vétérinaires.

Souvent, une petite contrepartie financière est demandée au futur adoptant pour couvrir les factures des vétérinaires, mais très souvent cela ne couvre pas entièrement les notes et Carole doit mettre la « main à la poche ».

L’appel aux dons est interdit aux Emirats. Il est en revanche toléré qu’un particulier soucieux de la cause animale ou souhaitant adopter, règle tout ou partie une partie d’une facture au vétérinaire, cela est très encadré.

Trouver des familles d’accueil n’est pas non plus facile car seuls les expatriés s’y consacrent réellement. Or si ceux-ci représentent 90 % de la population, ils restent rarement très longtemps dans le pays et il faut sans cesse trouver de nouveaux volontaires.

L’investissement personnel de Carole est sans limite. Notre ancienne bénévole s’inquiète beaucoup pour ses protégés. Elle passe en effet de nombreuses soirées derrière son ordinateur pour trouver des FA ou des adoptants. Les allers retour entre Abu Dhabi et Dubaï sont nombreux car il plus facile de trouver des FA à Dubaï : cela génère aussi des coûts.

Les chats sauvés par Carole vous seront présentés dans les posts suivants.


0 vue