Le magnifique hommage de Cécile à sa petite Moustique qui vient de rejoindre le paradis des chats da


Moustique a été adoptée à l'école du chat de Clichy par notre famille en mai

2002, après le décès de notre premier chat, mort prématurément à 1 an sous

les roues d'une voiture. Je me souviendrai toujours de l'échange que nous

avons eu lors de ma visite à l'école du chat. J'avais précisé que nous

étions adoptants d'un chat adulte, puisque notre petit chaton décédé nous

avait fait tellement mal au coeur. Plusieurs chats m'avaient alors été

proposés, mais c'est au milieu des chats sauvages en cage que le regard de

Moustique m'avait littéralement happé. Grosse comme un poing, les yeux lui

mangeant le visage et une seule envie dans sa tête : sortir de là! Elle

avait un an.

Je suis repartie avec elle une semaine plus tard, lui susurrant des mots

dans la voiture, mots qui des années après l'apaisaient encore, juste par

leur ton.

Elle a vécu 15 jours sous notre lit dans une caisse que je tirais deux fois

par jour pour lui apporter à manger car elle ne sortait pas... Au bout d'une

quinzaine de jours nous avons fini par l'entendre déambuler la nuit, et au

bout d'un mois elle est montée sur notre lit. Je me souviens encore de ce

moment magique : ni mon mari ni moi n'osions bouger...

Après ce premier et gigantesque pas, tout est allé petit à petit, elle nous

a laissé sa confiance, de plus en plus facilement d'année en année, avec

parfois des moments difficiles (nous avons eu la mauvaise idée de déménager

deux fois). Nos enfants ont grandi avec elle, apprenant à la respecter puis

finalement à s'occuper d'elle.

Il y a eu des moments compliqués car jamais elle n'a supporté d'être

attrapée, toujours inquiète de ses possibilités d'évasion.

Puis il y a eu la dernière année et les derniers mois, où elle nous a rendu

au centuple son affection, comptant sur nous pour soulager ses douleurs, et

nous témoignant d'un attachement que nous n'oublierons jamais.

Cette petite minette a eu une belle vie, après une année d'errance dans la

rue. Elle a toujours été un peu spéciale, mais cela a permis de conforter

nos enfants dans l'idée qu'un chat n'est pas un jouet et qu'une adoption est

un chemin de longue haleine.

Merci à l'école du chat pour avoir sauvé Moustique de la rue en espérant que

ce témoignage permettra à d'autres de se lancer dans l'aventure en

connaissance de cause.

Je joins quelques photos, plutôt anciennes, à l'époque où on en faisait peu.

Et des plus récentes. Les dernieres, plus sombres, sont les rares où j'ai pu

capter son regard irrésistible.

Cécile

#Moustique #chattigré